05/07/2016

IRONMAN KLAGENFURT

posté à 15h51 dans "Résultats"

Objectif ultime de David et de notre Bubu après tous les half réalisés en début de saison, l'IRONMAN de Klagenfurt en Autriche...

Bravo à tous les 2, vous voila une nouvelle fois finisher sur IRONMAN, et en prime un podium pour notre Bubu dans sa catégorie !!!!

 

IRONMAN :

598ème : David CLERE : 10h30'45" (139ème / cat)

2055ème : Gérard DELBURY : 13h34'01" (3ème / cat)

 

Le récit de cette belle aventure par David :

"ça y est. Après des mois de training sous la pluie et dans le froid, nous partons Bubu et moi pour notre folle équipée à Klagenfurt. Voici un petit résumé.
-   Jeudi 23/06 :  Départ en fin de journée pour la Suisse où nous avons décidé de faire halte. La voiture est chargée aux taquets et Bubu a décidé de laisser les femmes à Autun pour moins de stress. Compteur bloqué à 160nous fonçons vers Zurich : même pas le temps de voir le paysage tellement ça défile vite !!! Arrivée à l’hotel puis ronflage assuré.
-   Vendredi 24 : lever matinal puis direction l’Autriche avec l’aide précieuse du GPS de Bubu + Coyote acheté la veille . Résultat : 1h30 de perdue avec necessité de ressortir les viellles cartes Michelin…Du délire complet. Cependant la beauté des paysages des montagnes Autrichiennes nous fait oublier nos déboires . 
A bord je serre les fesses quand pilote Bubu, on déconne et on refait le monde (après le Brexit ça s’impose)
Nous arrivons à Klagenfurt vers 17 heures et décidons d’aller récupérer nos dossards au village « IRONMAN »  au bord du majestueux lac WOTHERSEE.  Il fait 34° ça plombe alors une petite baignade s’impose.  Puis bronzette le temps de récupérer des 800 km avalés dans la journéé.
Nos décidons d’aller à la « pasta party ». Bonne ambiance (surchauffée sous la tente).
Puis direction l’hotel situé à 14 km prés d’un petit lac  de montagne. Une fois de plus le GPS-Coyotte de Gérard donne son plein rendement… quelques minutes d’angoisse : on est perdu. Plus question de carte on demande aux locaux et enfin nous arrivons.
Comme d’habitude le beau Gérard fait du charme à la réceptionniste dans un dialecte Franco-Anglo-Germanique : du grand art. Tout comme lui, ses vannes sont affutées ?
Installation dans les chambres pour une bonne nuit réparatrice
-    Samedi 25 : petit dej. avant le montage et vérification des Bikes pour un petit un petit tour de décrassage sur les routes champêtres . Il fait déjà chaud à 9 heures. Tout fonctionne normalement sauf mon capteur de puissance malgré des piles neuves. Petit stress pour ma pomme, mais j’avais gardé les anciennes piles et après changement au stand tout Re fonctionne : cool !
On enchaine par un petit footing autour de l’hotel ; c’est beau et tranquille. Mais on dégouline.  Nous décidons derechef d’aller nous détendre au bord du lac sur une plage aménagée. Petite tête dans l’eau., puis petite assiette de pâtes , puis  sieste à l’ombre dans un endroit plus que sympa.
Vers 15 heures préparation des sacs Bike, Run et nous partons déposer nos velos au parc : 3000 velos sous nos yeux. Bonne ambiance , des bénévoles qui nous aident et nous guident, des photos souvenirs et la pression qui monte doucement.
Petit tour en centre ville avec apéro « jus de fruits », pèlerinage à l’endroit où Bubu s’est évanoui lors de sa première participation ici même. Retour à l’hotel rempli de triathlètes venus de partout et prêts à en découdre. Le temps est orageux et lourd : la météo s’annonce capricieuse !!! 
Re assiette de pâtes dans un boui boui local et dodo car demain lever aux aurores.
-    Dimanche 26 : lever 4h30. On se prépare, tartine de NOK , enfilage de trifonction, prépa ; des bidons et direction le parc à velos. Nous sommes détendus . Nos machines n’ont pas bougé. Tout est prêt pour le grand bain. Le DJ fait monter les watts. Il y a énormement de monde sur la plage. Enfilage des combines, on s’encourage et on se place dans nos zones de départ respectif.  
Les pros partent à 6H40 et les groupes d’ages à partir de 6h50 en « Rolling  start selon les temps envisagés en Natation. 
C’est  parti pour une longue journée . Il fait beau et chaud pour le moment. La natation dans ce lac est un vrai plaisir et la fin du parcours en remontant la rivière est super avec baston à l’appui. Bubu se régale.
Sortie de l’eau , transition très longue à la David (Bubu fera encore plus long, il tient à ses records) 
Première boucle à vélo . 90 km à reproduire 2 fois. Parcours roulant dans les 20 premiers km puis enchainement de bosses sur des routes en parfaites état et parfaitement sécurisées.
Les Autrichiens nous supportent de leur Hopp-Hopp national. Il y en a partout ; ça picole au bord de la route et ça sent la saucisse.
La pluie (orageuse et dense) fait son apparition au début du second tour rendant la chaussée glissante.  Comme d’habitude Bubu fait la connaisance de… Paula (Espagnole) et Perth (Ecossaise) quel tombeur !
Quant à moi mon capteur de puissance tombe de nouveau en rade : la poisse !!!. Les 180 km passent assez vite.  Retour au parc vélo les cuisses en feu : normal !  Re transition éclaire (et non pas Eh Clere… facile) Puis c’est parti pour 2 boucles de 21 KM au bord du lac en plein cagnard  humide de nouveau (la pluie a cessé). Il y a des zones ombragées qui nous soulagent. Il y a une ambiance de feu, beaucoup de spectateurs qui  crient , encouragent, font la fête aux athlètes. Ca booste un max.
Petit coup de mou au début de la CAP pour moi : un mars et ça repart. Il fait chaud, c’est dur pour tout le monde. Je croise le Bubu. Il a l’air pas mal du tout et je l’encourage mon vieux copain. Après le semi je loupe mon ravito perso donc je passe en mode commando durant 10 bornes.  La fatigue s’installe, c’est de plus en plus dur. Le public encourage encore et encore, ça donne des ailes. La finish line se profile, les tribunes bouillonnent. Ouf pour moi c’est terminé. 
Je récupère un peu m’hydrate , me change . Je repart sur le circuit et j’encourage mon Bubu qui semble frais comme un gardon. Quelle santé !!
Il termine sa course avec le sourire du plaisir accompli. On se congratule , il s’excuse de m’avoir fait attendre… j’y crois pas !.
Je vais avec  Bubu au ravitaillement . L’ancien montre quelques signes de faiblesse. Il me raconte ses rencontres et conversations lors du marathon. Incroyable !!! Sous la tente ravito il retrouve ses copines et les charrie. Paula et Manuella l’Argentine.
Tous les deux au bout du roulot , nous récupérons nos affaires , refaisons la course des images festives plein la tête.
Félicitations à notre V6 pour sa performance, chapeau !
Le retour à l’hotel sera un peu laborieux et à votre avis , où a fini notre Bubu national ???

David"

 


Autre news:
07/12/2018 : SEMI-MARATHON DE BEAUNE
07/12/2018 : MARATHON AMSTERDAM
07/12/2018 : BiKE & RUN : 2ème étape : CHENOVE
06/12/2018 : Cross de FUCHEY
04/12/2018 : IRONMAN HAWAÏ
03/12/2018 : Trail de la Madone
03/12/2018 : BiKE & RUN : 1ère étape : CHALON/SAONE
03/12/2018 : Marathon du charolais
03/12/2018 : Foulée des vendanges
03/12/2018 : La bourbonienne


» Consulter les archives

RSS